Next Showsall Shows
23 Apr 2018
Erik Truffaz
MoMkult
Budapest HU

Detail | Ticket
Apr
23

MoMkult
Budapest
hungary
25 Apr 2018
Melanie de Biasio
Printemps de Bourges
Bourges FR

Detail | Ticket
Apr
25

Printemps de Bourges
Bourges
france
26 Apr 2018
The Young Gods
Südpol
Luzern CH

Detail | Ticket
Apr
26

Südpol
Luzern
switzerland
26 Apr 2018
Alice Roosevelt
Unilive
Lausanne CH

Detail
Apr
26

Unilive
Lausanne
switzerland

Detail 
28 Apr 2018
The Young Gods
Neuropa Festival
Bologna IT

Detail | Ticket
Apr
28

Neuropa Festival
Zona Roveri
Bologna
italy
28 Apr 2018
Erik Truffaz
Printemps de Bourges
Bourges FR

Detail | Ticket
Apr
28

Printemps de Bourges
Bourges
france
28 Apr 2018
Yasmine Hamdan
Dxbeats
Dubai AE

Detail | Ticket
Apr
28

Dxbeats
Dubai
united arab emirates
29 Apr 2018
Duck Duck Grey Duck
Mascotte
Zürich CH

Apr
29

Mascotte
Zürich
switzerland

Forever Pavot

On connaissait Emile Sornin le fils, l’élève, celui qui reconnaissait ses pères parmi les pionniers de la pop baroque, progressive et psychédélique, celui qui trouvait en Aquaserge des grands frères de cœur et d’esthétique, auteur en solitaire (ou presque) de la « belle ouvrage rétromaniaque » (dixit The Drone) Rhapsode en 2014. Passé par le metal, le garage, le hip hop, il avait longtemps cherché, brassé, diggé, remontant aux sources avec le sérieux du jeune homme en quête de territoires à occuper. Touche-à-tout insatiable, il signait des clips déments pour Dizzee Rascal ou Disclosure quand il ne battait pas la campagne pour découvrir de nouveaux instruments (le film Le Bon Coin Forever).

On retrouve Emile Sornin le (jeune) père, l’artiste adoubé, homme-studio conscient de ses influences essentielles (les BO du cinéma 70’s français - Philippe Sarde, François De Roubaix, Francis Lai – plutôt que celles du giallo italien, les pionniers synthétiques Wendy Carlos ou Mort Garson, la library music façon Camille Sauvage, Claude Vasori et Roger Roger), capitaine d’un groupe de scène aussi dense que soudé. Celui que le producteur Sebastian a appelé au chevet du prochain album de Charlotte Gainsbourg (scoop). Celui qui vient de mettre au monde La Pantoufle.

D’une rive à l’autre, Emile Sornin a fait entrer dans sa musique l’humour et l’autodérision qu’il n’osait autrefois assumer. Il a quitté l’anglais pour explorer de biais sa langue natale, celle qui dit « ça lance », « ça m’est égal » et « c’est pas si dégueu ». Il a lâché les chevaux de sa verve instrumentale, plus obsessionnel que jamais dans l’arrangement, plus jazz et nerveux dans l’exécution, ne reculant devant aucun effet dramatique pour saisir nos perceptions. 

Surtout, il est allé puiser dans ses propres souvenirs et trous de mémoires (« La pantoufle dans le puits », « La soupe à la grolle », « les groseilles au fond du jardin ») pour en faire matière à suspense, à fiction, à interprétations. Construit comme un film imaginaire où les genres se percutent d’une scène à l’autre (polar, romance, comédie, érotisme, slasher, tout y passe), La Pantoufle puise dans les joies et terreurs de l’enfance pour mieux les réenchanter. C’est ainsi que Forever Pavot assume son rôle de « Père », posant les fondations d’un avenir radieux.

Videos

  • FOREVER PAVOT - LE BEEFTEAK (OFFICIAL VIDEO)
    play
    Forever Pavot
    FOREVER PAVOT - LE BEEFTEAK (OFFICIAL VIDEO)
  • Forever Pavot - La pantoufle est dans le puits
    play
    Forever Pavot
    Forever Pavot - La pantoufle est dans le puits
  • FOREVER PAVOT - LA SOUPE A LA GROLLE - La Cigalle @ prix des indés 2017
    play
    Forever Pavot
    FOREVER PAVOT - LA SOUPE A LA GROLLE - La Cigalle @ prix des indés 2017

Tour

May
4
Case-à-Chocs
Neuchâtel
switzerland
May
9
L'Athénée
Genève
switzerland
May
10
Albani
Winterthur
switzerland
Artist Information

Born Bad Records

Represented by:
Christian Fighera
fig@twogentlemen.net
Forever Pavot

Artist Informations

Born Bad Records

Represented by:
Christian Fighera
fig@twogentlemen.net

Biography

On connaissait Emile Sornin le fils, l’élève, celui qui reconnaissait ses pères parmi les pionniers de la pop baroque, progressive et psychédélique, celui qui trouvait en Aquaserge des grands frères de cœur et d’esthétique, auteur en solitaire (ou presque) de la « belle ouvrage rétromaniaque » (dixit The Drone) Rhapsode en 2014. Passé par le metal, le garage, le hip hop, il avait longtemps cherché, brassé, diggé, remontant aux sources avec le sérieux du jeune homme en quête de territoires à occuper. Touche-à-tout insatiable, il signait des clips déments pour Dizzee Rascal ou Disclosure quand il ne battait pas la campagne pour découvrir de nouveaux instruments (le film Le Bon Coin Forever).

On retrouve Emile Sornin le (jeune) père, l’artiste adoubé, homme-studio conscient de ses influences essentielles (les BO du cinéma 70’s français - Philippe Sarde, François De Roubaix, Francis Lai – plutôt que celles du giallo italien, les pionniers synthétiques Wendy Carlos ou Mort Garson, la library music façon Camille Sauvage, Claude Vasori et Roger Roger), capitaine d’un groupe de scène aussi dense que soudé. Celui que le producteur Sebastian a appelé au chevet du prochain album de Charlotte Gainsbourg (scoop). Celui qui vient de mettre au monde La Pantoufle.

D’une rive à l’autre, Emile Sornin a fait entrer dans sa musique l’humour et l’autodérision qu’il n’osait autrefois assumer. Il a quitté l’anglais pour explorer de biais sa langue natale, celle qui dit « ça lance », « ça m’est égal » et « c’est pas si dégueu ». Il a lâché les chevaux de sa verve instrumentale, plus obsessionnel que jamais dans l’arrangement, plus jazz et nerveux dans l’exécution, ne reculant devant aucun effet dramatique pour saisir nos perceptions. 

Surtout, il est allé puiser dans ses propres souvenirs et trous de mémoires (« La pantoufle dans le puits », « La soupe à la grolle », « les groseilles au fond du jardin ») pour en faire matière à suspense, à fiction, à interprétations. Construit comme un film imaginaire où les genres se percutent d’une scène à l’autre (polar, romance, comédie, érotisme, slasher, tout y passe), La Pantoufle puise dans les joies et terreurs de l’enfance pour mieux les réenchanter. C’est ainsi que Forever Pavot assume son rôle de « Père », posant les fondations d’un avenir radieux.


Videos

  • FOREVER PAVOT - LE BEEFTEAK (OFFICIAL VIDEO)
    play
    Forever Pavot
    FOREVER PAVOT - LE BEEFTEAK (OFFICIAL VIDEO)
  • Forever Pavot - La pantoufle est dans le puits
    play
    Forever Pavot
    Forever Pavot - La pantoufle est dans le puits
  • FOREVER PAVOT - LA SOUPE A LA GROLLE - La Cigalle @ prix des indés 2017
    play
    Forever Pavot
    FOREVER PAVOT - LA SOUPE A LA GROLLE - La Cigalle @ prix des indés 2017

On Tour

May
4
Forever Pavot
Case-à-Chocs
Neuchâtel
switzerland
May
9
Forever Pavot
L'Athénée
Genève
switzerland
May
10
Forever Pavot
Albani
Winterthur
switzerland